Comment accompagner les tempêtes émotionnelles de mon plus grand ?



Votre enfant grandit.

Vous faites actuellement face à de nouvelles difficultés parentale avec votre enfant et cela concerne son comportement. Votre tout petit à la capacité de se mettre dans des états qui jusqu'alors vous étaient inconnu. Vous êtes démuni et ne savez pas comment gérer ces moments qui vous font mal car vous aimeriez tellement éviter que votre enfant souffre, pleure, se mette en colère et de ce fait que vous aussi...


Avant toute chose il est important de comprendre ce qui se passe chez votre enfant.

La colère est une émotion normale, ce n'est pas un trouble du comportement bien au contraire.

Votre tout petit ne sais pas exprimer pleinement ce qu'il ressent et il est dans une une phase de transition. Son besoin de découverte et d'exploration est plus fort que tout et toute frustration peut entrainer une tempête émotionnelle intérieure qui peut parfois être effrayante pour vous. De plus votre bambin est en recherche constante d'attention et il ne fera pas la différence entre l'attention négative et l'attention positive. Donc même si vous criez sur votre enfant il va s'en contenter car il aura de l'attention et cela ne changera pas la gestion immature de son émotion.

Votre tout petit veux grandir, veut être autonome mais il ne connait pas de limite c'est vous qui allez lui apprendre et il est donc possible que cela provoque un conflit entre vous. C'est alors que votre tout petit peut exprimer une émotions : de la colere, de la tristesse, de l'anxiété.... Et son cerveau immature peut entrainer un état particulièrement intense et parfois même votre enfant peut se jeter par terre, vomir, taper....


Je vous rappel que respectant les droits de l'enfant il est interdit de lui faire du mal physiquement et psychiquement. Des phrases du type : "tu es nulle, tu es bête, tu es stupide..." sont des injonctions blessante qui affecterons votre enfant. Pensez toujours à l'adulte que vous êtes et du chemin qu'il vous a fallu pour en arriver la, pensez à vos propres souffrances pour ne pas reproduire ce qui vous a fait du mal. Votre enfant n'est pas vous, c'est une chance d'être parent et de transmettre ce que la vie nous a appris pour en faire un personne sereine. Bien qu'il ne soit pas possible d'éviter de se tromper car on apprend de nos erreurs et que l'on ne pourra pas proteger nos enfants de tout ayons tous les outils en main pour les préparer au mieux...



Comment réagir aux tempêtes émotionnelles?


Mettez vous à la hauteur de votre enfant, comprenez ce qu'il est en train de vivre car il ne sait pas le gérer et ce n'est pas un petit adulte. C'est un être en construction qui va apprendre à vos cotés.


  • Ne minimisez pas son émotion. Prendre en compte ce que votre enfant ressent est tres important ainsi il se sentira important à vos yeux et renforcera son estime de soi.


  • On travaille avec le renforcement positif de votre tout petit. Mettez en valeur les bonnes actions, mettez en avant les bons coup sur un tableau et montrez lui que ca entraine des récompenses ( pas des cadeaux ). Cela peut être un moment privilégié avec ses parents, cela peut être son repas préferé, cela peut être un jeu qu'il aime bien, cela peut être un moment libre plus long... L'idée est de lui enseigner que l'on obtient du positif en douceur. De lui faire prendre confiance en lui en favorisant les émotions dites positives. Ainsi il pourra identifier ce qu'il ressent et choisir. C'est aussi une facon de le responsabiliser ( valable chez un enfant plus grand que 3 ans ) et lui faire choisir le court d'une action.


  • Laisser lui se temps de redescendre et de se calmer sans forcément lui faire sentir que vous êtes coupable et que c'est votre faute si il est dans cet état. Vous pouvez accompagner votre enfant mais pas vivre les choses à sa place. De plus il est immature et il ne lui est pas possible de se raisonner il a besoin de vivre cette émotion et de la comprendre par la suite avec votre aide.


  • De votre coté il est important de garder votre calme. Si vous n'êtes pas en mesure d'accueillir cette tempête alors prenez quelque minutes. Ne prenez pas cette crise pour vous. Votre enfant est un enfant et vous êtes l'adulte donc vous avez le devoir de vous contrôler afin d'enseigner à votre enfant que la colère cela peut se maitriser, vous montrez l'exemple. Rien n'est intentionnel chez votre enfant il répond à sa construction psychique, il se construit à l'intérieur ce n'est pas contre vous ne l'oubliez jamais.


  • Vous gardez le contrôle de la situation car votre décision est légitime surtout quand elle concerne la sécurité de votre enfant. Questionnez vous toujours sur le pourquoi de votre action envers votre enfant. Est ce juste? Si oui alors ne revenez pas dessus. Mais vous avez aussi le droit de vous tromper et donc de vous excuser.


  • En cas d'agressivité il est important de fixer les regles et de ne pas laisser votre tout petit agir de la sorte. Inutile de se facher. Le ton de la voix est tres important. Regarde votre enfant dans les yeux et soyez à sa hauteur. Dite lui que l'on ne frappe pas car on peut blesser et faire mal, à defaut touché sa main et apporter lui de la douceur, comme une carresse par exemple.


  • Une fois le retour au calme on reprend tranquillement ce qui c'est passé sans aller trop en profondeur et y passer la soirée. On peut identifier la cause de la tempete mais surtout laisser de la place à l'émotion vécu en donnant des pistes de gestions à votre enfant.Et lorsque la prochaine tempete arrive vous accompagnez votre tout petit dans l'espace que vous lui avez reserver pour liberer ses émotions et les canaliser. Cela n'est pas magique et c'est le long terme et la répétition qui va vous aider. Par exemple :


" J'ai compris que tu souhaites jouer davantage mais il est l'heure de prendre le bain et ensuite d'aller dormir pour se reposer et être en forme. Tu peux dire à ton jouet que tu vas le retrouver demain il va aussi faire un gros dodo. Si tu es en colere la prochaine fois tu peux me le dire sans te jeter par terre/hurler/pleurer... et si c'est difficile regarde maman t'a mis un endroit ou tu peux venir te calmer."


Quels outils utiliser ?





Les signes associés à la parole


C'est un super outil pour bébé. Il apprend à bébé à associer des signes avant de pouvoir parler et ainsi il est capable de communiquer avec vous et d'identifier ses émotions et vous les communiquer par les signes. De ce fait vous arrivez à comprendre votre enfant et êtes alors moins démuni. Eveil et signe propose des jeux, des livres superbes autour du langage signé : lien du site




Le tableau des émotions

C'est un tableau que vous pouvez trouver sur internet ou a fabriquer et qui va aider bébé à identifier ses émotions. Ainsi Quand il vit une tempête vous pouvez l'aider à identifier l'émotion vécu : des couleurs, des smileys, des bonhommes sourire ou triste. Une fois que votre tout petit à mis le doigt sur l'émotion vous pouvez revenir sur ce qui provoque celle ci en lui .



La Naturopathie


En tant que professionnel de santé je travail beaucoup avec les aidants naturel du type Homéopathie, Fleurs de bach, Huile essentiel. Concernant les fleurs de bach sans prendre rdv avec une spécialiste il existe la formule rescue qui peut aider les enfants surtout quand ils sont pl


us grand. Cela va agir sur l'intensité de l'émotion et ainsi permettre une tempête modéré et peut être même minime. Au sein de l'agence vous avec une naturopathe qui consulte à distance mais vous avez aussi des perles en fleurs de bach comme Aurélie qui à fondé Biennaitre et devenir et le blog de Betilami.



L'introduction d'un objet transitionnel comme partenaire

Il est interessant de communiquer avec votre enfant de lui laisser non seulement un espace pour vivre et exprimer ses émotions. Dans la maison vous pouvez choisir ensemble ou il peut aller se recueillir et se retrouver. De plus l'objet transitionnel, le doudou comme partenaire et confident peut être tres utile. Il agit alors comme un meilleur ami qui non seulement apaise bébé mais l'aide dans cette tempête.


Le contact

Ne vous interdisez pas de prendre votre enfant dans les bras. Vous pouvez reconnaitre son émotions sans la nier. Ne pas lui dire "ce n'est rien" ou "cela fait pas mal" mais ca fait mal je sais mais je suis la avec toi", "tu es en colere je le sais tu as le droit, je suis pour t'aider".

Dans le ton de votre voix restez calme et touchez votre tout petit si il accepte, prenez dans vos bras tout en lui disant ces quelques mots, uniquement si il accepte et qu'il est réceptif et d'accord. Vous allez alors montrez que vous respectez son émotion, que vous la comprenez et vous pouvez l'aider.



Les activités physique

Quand je vous parles d'activités physique cela peut tout autant être du sport actif que des moments ou on travail sur le corps et les énergies mais à travers le yoga ou la relaxation. Prendre un moment avec votre enfant et l'aider à libérer les tensions grâce à cela. Il existe sur youtube des pistes de méditations guidé pour relaxer et liberer les émotions



J'aimerai aussi vous préciser que l'idée n'est pas d'être parfaite mais de faire du mieux que vous pouvez. Les émotions se vivent et se gèrent. Ne cacher pas à votre enfant les vôtres. Vous pouvez être triste, en colère, content ou pas et ne faite pas sembler. Le plus important dans tout cela est le respect de la condition d'enfant de votre tout petit, la prise en compte de son immaturité et de son besoin de découverte pour explorer le mondre et apprendre au quotidien à vos cotés. Parlez avec votre enfant, les émotions ne doivent pas être un tabou mais juste un moyen de transmettre à votre tout petit l'amour que vous avez pour lui. Se tromper, échouer c'est apprendre et c'est ca être parent....


Soyez la mere que vous voulez être...


N'hésitez pas à partager vos expériences

1,129 vues

FORMATION

POUR LES PROFESSIONNELS

FORMULAIRE DE DEMANDE